Skip to content

Éloge de l’inefficacité

L’inefficacité est nécessaire, elle est même salvatrice.

Dans la recherche de l’efficacité on perd sa liberté d’essayer, d’inventer, de chercher, d’échouer, de créer. S’intéresser à d’autres choses, se distraire, réduit bien sûr l’efficacité… à court terme. Mais même dans un contexte économique, et dans un sens large, la curiosité est un investissement en temps, pas une perte. Elle porte l’espérance d’un enrichissement, au moins personnel, et bien souvent collectif. La curiosité c’est surtout ce qui différencie l’humain polyvalent par nature d’une machine conçue pour effectuer efficacement un ensemble réduit de tâches, mais qui n’apportera rien d’autre.

Dans un monde où la course à l’efficacité et à la rentabilité est bien engagée, l’homme souffre de l’humanité qu’on lui arrache. Et dans cette course il a perdu d’avance face à des machines qui finiront toujours par être meilleures que lui. Il serait temps de se questionner sur notre place, sur le sens de notre existence, et peut-être de réaliser que notre rôle, notre vraie nature, n’est pas principalement de produire et d’être efficaces.

Il reste à imaginer la société qui pourrait convenir à l’humain.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.